Efficacité énergétique

7 Décembre 2016

13 organisations appellent Bernard Cazeneuve à arbitrer le futur volume de CEE – Elles contestent, dans une lettre ouverte adressée au cabinet du nouveau Premier ministre, le « quasi-doublement », à 1 600 TWh cumac pour 2018-2020, de l’obligation de certificats d’économies d’énergie, annoncé mi-novembre par Ségolène Royal. Représentant deux associations de consommateurs et onze fédérations professionnelles – AFG, Afieg, Anode, UFE ou Ufip notamment – elles veulent « alerter » l’ancien ministre de l’Intérieur des « impacts » d’une telle obligation, chiffrée « à plus de 7 milliards d’euros ». Elles plaident pour un objectif de 1 000 TWhc d’obligation classique, auquel s’ajouterait un « maximum » de 225 TWhc de CEE dits « précarité ».

Lire la lettre

 

 

 

Retour en arrière